image

Alsace  

Champs captants : interview des principaux acteurs
image

En Alsace, au sud de Strasbourg, à Plobsheim, un chantier comme on en voit peu a été inauguré le 29 juin 2016 : 18 kilomètres de canalisation posées afin de relier le futur champ captant de Plobsheim au réseau d'eau potable de l'agglomération strasbourgeoise.

Retour sur ce chantier avec l'interview de Mme Béatrice BULOU , Vice Présidente de l’Eurométropole de Strasbourg en charge de l’eau et de l’assainissement et Stéphane PREISS, délégué régional Alsace des Canalisateurs.

Interview de Mme Béatrice BULOU, Vice Présidente de l'Eurométropole de Strasbourg en charge de l'eau et de l'assainissement

Canalisateurs : Dans la profession, on parle de « chantier du siècle » en évoquant le champ captant de Plobsheim, qu’en est-il pour votre collectivité ?

Mme Béatrice BULOU : C’est un chantier phare, puisqu’il permettra de sécuriser la distribution d’eau potable sur l’ensemble de l’eurométropole de Strasbourg. Par ailleurs il s’agit de distribuer une eau de très bonne qualité qui ne nécessite pas de traitement spécifique de l’eau. Enfin d’un point de vue scientifique et environnemental c’est un projet qui permettra de suivre au plus prêt les effets d’un champ captant dans une zone écologiquement riche et à enjeux.

Après avoir installé 18 km de canalisations, la station de pompage sera construite sur un périmètre de protection immédiate de 11ha. Le débit à pomper sera, en exploitation normale, de 1000 m3/h. Il fonctionnera grâce à 6 puits de 80 m chacun.

Canalisateurs : Quels sont les bénéfices d’un tel chantier pour les acteurs du territoire ? Quel est l’impact pour les citoyens ?

Mme Béatrice Bulou : Un effet bénéfique sur les acteurs économiques du territoire et notamment le BTP : le chantier est le plus important au niveau national. Etant prévu dans le schéma directeur d’alimentation en eau potable, il ne grève pas le budget de la collectivité.

Le projet sera réalisé tout en mettant en œuvre une convergence tarifaire du prix de l’eau sur l’ensemble du territoire de l’Eurométropole. D’ici 2020, le prix global du prix de l’eau pour une moyenne de consommation de 120 m3 (hors évolutions réglementaires impliquant de nouveaux travaux) devrait atteindre 2,86 €/ m3. cela reste tout à fait performant au niveau national.

 C’est un projet de territoire qui fait intervenir toutes les parties prenantes et qui entre aussi en interaction avec les territoires limitrophes.

Canalisateurs : quels sont les financements mobilisés pour ce chantier ?

Mme Béatrice Bulou : le coût global de l’opération s’élève à 70 millions d’euros, dont 7 millions consacrés aux études environnementales et aux mesures compensatoires. Ces travaux sont financés par l’Agence de l’eau Rhin Meuse à hauteur de 21 millions d’euros

 

Interview de M. Stéphane Preiss, délégué régional Alsace des Canalisateurs

Canalisateurs : Le chantier a été inauguré le 29 juin 2016. Quel bilan faites-vous de ces 16 premiers mois de travaux, en tant que délégué régional des Canalisateurs ? Le chantier avance-t-il comme prévu ?

M. Stéphane Preiss : Oui nous sommes dans les délais, il y a lieu de saluer la très forte mobilisation de nos entreprises sur ce chantier très important

Canalisateurs : Quel est l’impact  du chantier sur les entreprises de canalisation de la région ?

M. Stéphane Preiss : L’impact de ce chantier nous permet de bénéficier d’une activité soutenue pour nos Entreprises et donc d’une visibilité certaine de plus il s’agit d’un chantier nécessitant une forte technicité. Ce chantier permet le maintien de l’emploi local en contribuant à l’insertion et à la formation, des jeunes notamment.

Canalisateurs : Quelles sont les prochaines étapes ?

M. Stéphane Preiss : La prochaine étape est le démarrage de l’aménagement du Champ Captant en 2018, il s’agira essentiellement de travaux de forage, d’accessibilité, de bâtiment et d’équipements.

 

crédit photo : © Thierry Suzan

De gauche à droite sur la photo : Christophe Druost, ancien délégué régional Alsace des Canalisateurs ; Anne-Catherine Weber, Maire de Plobsheim ; Robert Herrmann, Président de l'Eurométropole de Strasbourg et Béatrice Bulou, Vice-présidente de l'Eurométropole de Strasbourg en charge de l'eau et de l'assainissement.