image

Événement  

Assises de l'eau : lancement officiel
image

Les assises de l'eau, annoncées par Emmanuel Macron lors du congrés des Maires en novembre dernier, se tiendront en deux séquences successives :

  • une première, relative au petit cycle de l'eau et centrée sur les réseaux d'eau et d'assainissement : avril à juillet 2018 ;
  • une deuxième, relative au changement climatique : août à Novembre 2018.

Le 24 avril s'est tenu le premier comité de pilotage de la première séquence, présidé par Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat auprès du ministre d'Etat et ministre de la transition écologique et solidaire. Alain Grizaud était présent aux côtés de Bruno Cavagné, afin de représenter les canalisateurs.

La réunion a regroupé des députés, des représentants de collectivités locales, d'entreprises (UIE, FP2E, FNTP, Canalisateurs), d'associations techniques, d'agences de l'eau, du secteur financier ...

" Le principal objectif est de préparer un plan de lutte contre les fuites visant à relancer l’investissement local et ainsi soutenir l’emploi partout en France et principalement dans les zones rurales et péri-urbaines où les investissements sont les plus nécessaires. Je souhaite que les attentes des élus locaux soient entendues et que ces assises leur donnent de nouveaux leviers pour investir dans le service public de l’eau et de l’assainissement. " précise Sébastien Lecornu dans un communiqué de presse.

3 groupes de travail techniques vont être mis en place afin de travailler sur les thématiques suivantes :

  • « Diagnostic technique et financier » de la gestion de l’eau et de l’assainissement ;
  • « Ingénierie technique et juridique » pour monter les projets d’investissements et de modernisation ;
  • « Ingénierie de financement » afin de mobiliser de nouveaux outils de financement.

Les Assises devraient également se concrétiser par une consultation des élus et des ateliers sur l'eau dans chacun des bassins.

"En lançant les Assises de l’eau, le Gouvernement se donne les moyens de clarifier la situation par l’intermédiaire d’un diagnostic fin et de mettre en place un plan de lutte contre les fuitesindique le communiqué de presse du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Voir le communiqué de presse du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire