image

 

Assises de l'eau : le compte n'y est pas
image

La phase II des Assises de l'eau, relative au grand cycle de l'eau, s'est tenue sur le premier semestre 2019, réunissant les différents acteurs (collectivités, entreprises, organisations professionnelles agricoles, associations de protection de la nature ...).

Cette deuxième phase a été conclue le 1er juillet par François de Rugy, alors ministre d'état, ministre de la Transition écologique et solidaire et Emmanuelle Wargon, secrétaire d'état, ministre de la Transition écologique et solidaire, par un plan composé de 23 actions à mener. (Voir le dossier de presse du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire)

Bruno Cavagné, Président de la FNTP, Jean-Luc Ventura, Président de l'Union des Industries de l'Eau et de l'Environnement et  Alain Grizaud, Président des Canalisateurs, associent leurs voix dans une tribune : lire la tribune publiée sur le site latribune.fr

Malgré les bonnes volontés affichées, le vrai problème n'a pas été réglé : celui du financement de la politique de l'eau. Alors même que le manque d'investissement dans le patrimoine de l'eau s'élève à entre 2 et 3 Mds € par an, la facture d'eau est, une de fois plus, utilisée pour financer le grand cycle de l'eau. Pourtant, le petit cycle de l’eau ne peut et ne pourra pas à lui seul financer l’ensemble de la politique de l’eau en France ! 



documents